Dijon – Je viens du ciel, et les étoiles entre elles, ne parlent que de toits

Haut perché au-dessus du musée des Beaux-arts, j’ai le plaisir de vous partager ce moment incroyable.
Le titre (et jeu de mot) de la série m’est venu sur le chemin de l’école avec ma fille, où le ciel était magnifique. Détournement bien sûr de paroles de la chanson “Petite Marie” de Francis Cabrel.

%d blogueurs aiment cette page :